IGN

Géoservices IGN

A la découverte du nouveau service Look4 en 10 questions

20 Décembre 2017

L'IGN propose une visite guidée rapide du nouveau service de recherche Look4.

Depuis mi-décembre 2017, la documentation du site geoservices présente un nouveau service de recherche, Look4. Qu’est-ce que ce web service ? Que fait-il ? Comment en tirer parti dans ses développements et applications ?

1.Que permet de faire ce nouveau service Look4 ?

Le service de recherche Look4 permet aux développeurs d’implémenter une recherche multi-thématique donnant accès en une seule requête couvrant à la fois des sources de données géographiques, telles que les adresses ou les points de repère routiers, et textuelles, telles que les jeux de données du Géocatalogue.

2. Pourquoi Look4 a-t-il vu le jour ?

Look4 a été créé pour permettre aux visiteurs du site web du Géoportail de n’avoir qu’un seul moteur de recherche en lieu et place des trois moteurs proposés avant la refonte du site fin 2016.

Le site web du Géoportail est l’un des sites de service gouvernemental les plus visités. Lors de sa refonte, les utilisateurs ont été nombreux à demander un un moteur de recherche unique regroupant la recherche géographique (adresses, noms de lieux) et la recherche des contenus du site.

Pour répondre à cette attente et respecter les exigences de performance et de confort des visiteurs, le projet d’un moteur multisources avec une capacité d’indexation fortement accrue a émergé et une première version dédiée de Look4 a été mis en place.

Reposant pour partie sur la technologie opensource “ElasticSearch”:https:www/elastic.co, ce moteur se distingue non seulement par sa rapidité de réponse mais aussi par sa capacité à agréger des sources de données diverses à mesure que les besoins émergent.

Les facultés de recherche de Look4, déjà plus vastes qu’un moteur de recherche traditionnel et extensibles à mesure des besons, proposent une réelle plus-value aux applications qui le mettront en oeuvre.

3. Qui peut utiliser Look4 ?

Look4 a été ouvert et est désormais mis à la disposition de la communauté des développeurs.

Il est accessible à tout réutilisateur via une clé géoservices, ce qui signifie qu’il peut être ajouté à un même contrat API en plus des ressources liées aux services de visualisation, WFS, calcul d’itinéraire, etc.

Bien qu’étiqueté “beta”, le service est déjà robuste : les développeurs utilisant Look4 bénéficient de la même qualité de service que celle proposée par le site Géoportail. Cependant les spécifications du service peuvent encore changer pendant la phase de beta publique, éventuellement sans préavis.

Jusqu’au 31 mars 2018, pendant la phase de beta publique de Look4, il est même utilisable avec une clé “beta” ouverte à tous, sous réserve du respect des conditions d’évaluation et de test : https://wxs.ign.fr/beta/look4/user/

4. Que peut-on rechercher dans Look4 ?

Look4 est destiné à évoluer pour s’adapter aux nouveaux besoins de recherche.
Les ressources d’ores et déjà publiées à fin décembre 2017 sont les suivantes :

locating : un index regroupant les résultats du moteur de géocodage (adresses, lieux-dits habités, lieux-dits non habités) et les points de repère routiers.
wwwLayers : les couches du site Géoportail ;
geocatLayers : des couches de visualisation issues de serveurs référencés par le Géocatalogue
content : le contenu éditorial du site Géoportail
voies_nommees : un index des rues de France par région, commune, département, utilisable par exemple dans des formulaires en ligne

D’autres ressources sont en cours de préparation ou d’investigation. Les sources de données de Look4 peuvent être :

  • soit indexées par Look4 ;
    Exemples : fichiers CSV, bases de données

  • soit des web services de recherche tiers auxquels Look4 fait appel.
    Exemple : catalogues CSW, services de géocodage, services OGC WFS, API REST, etc

Voir la question 9 pour en savoir un peu plus sur comment solliciter l’IGN pour l’ajout de nouvelles ressources.

5. Look4 respecte-t-il un standard OGC ?

Non. Look4 est une API de style RESTful qui ne suit pas un standard OGC tel que WFS, WMS ou OpenLS. Look4 n’est donc pas aujourd’hui directement utilisable par des outils tels que les systèmes d’information géographiques (SIG). Mais il est possible de développer un plug-in pour ces SIG et de le proposer à la communauté !

Parmi les autres différences les plus notables, on peut trouve le fait que :

Look4 s'attache à délivrer ses réponses au format JSON plutôt que de proposer les formats de réponse plus "experts" que sont le GML, ou le shapefile.
Look4, contrairement aux services OGC, ne supporte pas les fonctions de type GetCapabilities permettant de l'autodocumenter. Cependant la documentation disponible sur Github ([https://ignf.github.io/look4/latest/jsdoc/](https://ignf.github.io/look4/latest/jsdoc/)) est d'ores et déjà complète.

6. Dans quels cas est-il préférable d’utiliser un service OGC WFS plutôt que Look4 ?

Les services OGC WFS sont directement utilisables par les SIG. Les services OGC WFS supportent également un éventail de requêtes spatiales plus large que Look4. Enfin, ils peuvent, par le biais de la pagination, renvoyer un nombre de réponses excédant le maximum fixé dans Look4.

Look4 sera en général plus adapté à un contexte d’utilisation hors SIG, où le nombre de réponses souhaité est réduit et/ou pour lequel la source de la réponse peut se trouver dans plusieurs types de données.

En général, l’IGN publie aussi les données de Look4 via des services OGC WFS. C’est le cas par exemple des adresses, des noms de lieux et des points de repère routiers

7. Où trouver des illustrations des possibilités de Look4 ?

Le blog Géoservices servira de proche en proche de support à des articles illustrant la mise en oeuvre de Look4. A l’issue de la période de beta publique, il est prévu que ces articles soient consolidés dans des tutoriels.

La première implémentation publique de Look4 est bien sûr… le site Géoportail lui-même ! Mais le site n’utilise qu’une petite partie des capacités de Look4, bien plus vastes.

8. Existe-t-il un plugin pour Leaflet ou Openlayers permettant d’utiliser Look4 facilement ?

Pas encore, mais les extensions IGN évoluent de manière régulière et il n’est donc pas exclu qu’à l’avenir, en fonction de la demande, l’extension de recherche soit branchée sur Look4 plutôt que sur les services OpenLS existants.

9. J’aurais besoin d’utiliser une nouvelle source de données qui n’est pas encore proposée : comment procéder concrètement ?

Pour demander l’ajout d’une source de données à Look4, le mieux est de se mettre en rapport avec votre interlocuteur IGN habituel ou de contacter directement contact.geoservices@ign.fr. La demande fera l’objet d’une investigation technique et d’une proposition de rajout sous quelques jours.

Look4 peut indexer des web services existants ou des fichiers de toute nature. Le choix des sources est donc en théorie illimité. Mais pour maintenir le standard de service attendu du Géoportail, il est préférable que les sources de données proposées fassent autorité dans leur domaine et, en particulier, qu’elles aient une procédure de mises à jour régulière.

10. Comment suivre l’actualité de Look4 ?

Les données dans Look4 sont périodiquement enrichies de nouvelles sources de données. Le blog Géoservices les présentera au fur et à mesure de leur mise en ligne.