IGN

Géoservices IGN

Guide de migration depuis l'API v2 - Gestionnaire de couches

Dernière mise à jour : 17 Novembre 2017

Table des matières

On montre ici comment afficher une carte incorporant l’outil de gestion des couches.

Avec l’ancienne version (API V2)

L’exemple suivant montre comment on pouvait faire cela avec l’API V2 :

La suite du tutoriel montre comment obtenir un résultat similaire avec les nouveaux outils du Géoportail.

Avec OpenLayers et l’extension Géoportail pour Openlayers

Principe

Les fonctions principales à utiliser pour intégrer le gestionnaire de couches à une carte OpenLayers sont les suivantes :

Des informations supplémentaires sont disponibles ici.

Mise en oeuvre

NB :

  1. le Gestionnaire de couches s’affiche désormais à en haut à droite par défaut.

  2. La couche cartes s’affiche désormais par défaut avec une opacité de 100%. On a donc du paramétrer l’opacité de cette couche à 0.3 pour reproduire l’affichage obtenu avec l’API v2.

Avec le SDK

Principe

La propriété controlsOptions de l’objet de paramètres de la fonction GP.Map.load() permet de spécifier les outils à rajouter à la carte. Le gestionnaire de couches a pour identifiant “layerswitcher”.

Le code suivant permet d’afficher avec le SDK la carte avec le gestionnaire de couches :

var map = Gp.Map.load(
    "map",   // identifiant du conteneur HTML
    // options d'affichage de la carte (Gp.MapOptions)
    {   
        ...
        controlsOptions : {
             ...
             "layerSwitcher" : {
                 // cette option indique le statut plié ou déplié
                 // du gestionnaire de couches
                 maximised : true
             }
        }
        ...
    }
) ;

Plus d’informations sur la propriété controlsOptions.

Mise en oeuvre

NB :

  1. le Gestionnaire de couches s’affiche désormais à en haut à droite par défaut.

  2. La couche cartes s’affiche désormais par défaut avec une opacité de 100%. On a donc du paramétrer l’opacité de cette couche à 0.3 pour reproduire l’affichage obtenu avec l’API v2.