IGN

Géoservices IGN

Spécifications

Qualité d’un géocodage

Quels ingrédients sont nécessaires au bon fonctionnement d’un géocodage ?

Géocodage = rapprochement entre une recherche et une base de données d’adresses

Alt = Le moteur de rapprochement s’appuie sur la base d’adresses de référence pour géocoder l’adresse soumise en entrée.

Un service de géocodage repose sur une base d’adresses de référence : c’est un moteur de recherche qui va tenter d’apparier l’adresse recherchée aux adresses référencées dans la base de référence.

Nous analyserons ici les constituant de la qualité, répartis dans ces 3 domaines. Ces analyses serviront de base à la formalisation d’indicateurs de qualité pouvant être évalués à travers des tests automatisés.

Il existe trois modes de géocodage d’adresses : le géocodage unitaire, l’auto-complétion d’adresses et le géocodage de masse ; ainsi que deux types d’interfaces d’utilisation : programmatique (API) et interactive.

Cette analyse ne fait pas cas de ces distinctions en les englobant toutes afin de retenir ce qui fait la qualité du géocodage en général.

Spécifications techniques (à venir)

Requête et réponse de l’API

Le standard GeocodeJSON

Indicateurs de qualité : voir aussi “Indicateur de qualité : oui mais lequel ?”