Date
12 janvier 2022

Bilan des acquisitions LIDAR HD 2021

Contenu
Texte

En 2021, l'IGN et ses partenaires ont survolé 110 000 km2 soit plus de 20 % du territoire français - une grande partie des départements de la moitié sud de la France. Des échantillons de données de la zone nord de Montpellier (entre Gard et Hérault) sont d'ores et déjà téléchargeables ICI.

Image
Image

Texte

En ce début d’année 2022, voici un bilan des acquisitions menées en 2021 par le programme LIDAR HD :

Pour rappel, dans un souci de facilitation et d’optimisation de l’acquisition lidar aéroportée, le programme LIDAR HD ne suit pas les limites administratives classiques mais suit un découpage régulier : des blocs de 50 km x 50 km.

Sur les 72 blocs initialement prévus en 2021 sur une période d’acquisition allant de fin avril à fin octobre 2021, 50 blocs ont pu être acquis totalement et 4 blocs partiellement. Au total plus de 110 000 km2 ont donc été volés sur 6 mois, ce qui représente 1/5 de la couverture complète de la France Métropolitaine. Cet avancement est conforme aux attentes et au calendrier global du projet (couverture de la France en 5 ans au plus). Le nombre de blocs programmés était volontairement important cette année pour disposer chaque semaine d’un maximum de terrains favorables à l’acquisition aéroportée, celle-ci étant dépendante des conditions météorologiques.

Sur la carte, les blocs en vert pleins (clair ou foncés) sont acquis. Les blocs en vert hachurés ne le sont que partiellement (35 % de la superficie a été acquise à minima) et les blocs en rouge n’ont pas pu l’être et sont donc reportés. Il est prévu que ces derniers soient tous complétés et terminés entre le printemps et l’été 2022.

Image
Image
Image
Image

Texte

Depuis novembre 2021, les données acquises sont en cours de contrôle. Ces contrôles se font en deux étapes :

  • Une première étape de validation de l’acquisition en tant que telle où l’on contrôle notamment la densité du nuage, pour vérifier qu’elle est conforme aux spécifications du programme (minimum 10 impulsions retours / m2). Cela correspond au passage de vert clair à vert foncé sur la carte. Aujourd’hui, 34 blocs ont passé cette étape, il en reste une vingtaine à valider.
  • Une deuxième étape de validation du nuage où, après le géoreferencement du nuage brut, on contrôle et corrige si besoin les artefacts éventuels au sein de la donnée. Cette étape est nécessaire pour pouvoir disposer d’un nuage de point lidar brut avant de faire la classification. Aujourd’hui une quinzaine de blocs en sont à cette étape.

L’ensemble des contrôles devrait aboutir d’ici le printemps 2022 pour laisser ensuite la place aux travaux de classification de ces données lidar.

Les équipes travaillent aussi à la diffusion des nuages de points bruts d’ici la fin de l’hiver. Vous pouvez d’ores et déjà télécharger des échantillons de nuages de point du bloc MP (Nord de Montpellier dans le Gard) sur la page Géoservices : LIDAR HD | Géoservices (ign.fr)