IGN

Géoservices IGN

Service d'autoconfiguration - Principe de fonctionnement

Dernière mise à jour : 11 Décembre 2018

Le service d’autoconfiguration du Géoportail permet, à partir d’une ou plusieurs clé API, d’accéder en une unique requête à des informations utiles au paramétrage d’une visualisation web avec les bibliothèques JavaScript :

• paramètres par défaut pour la visualisation dans une page web (étendue des couches, territoires, ressources à afficher, etc) ; • paramètres techniques des services Géoportail ( WMTS TileMatrixSets, liste des projections, configuration des territoires, bounding boxes, …) ; • ressources disponibles (couches) et informations sur chacune (url, bounding boxes, échelles, …). Exemple de mise en oeuvre du service

Un exemple d’utilisation du service d’autoconfiguration avec la bibliothèque d’accès JavaScript du Géoportail est proposé ici :

http://jsfiddle.net/ignfgeoportail/0hsanbv2/embedded/result,js,html,css/

Avertissement sur l’usage du service d’autoconfiguration

Il est recommandé de ne pas avoir recours systématiquement au service d’autoconfiguration dans une application, mais de mettre en cache sur sa plateforme la configuration associée à la clé d’accès utilisée. La mise en cache du fichier de configuration :

• améliore le temps de chargement de la page web ou de l’application appelante ; • réduit le risque de défaillance : le risque d’indisponibilité de l’API d’autoconfiguration vient en effet se rajouter à celui des API OGC.

Un tutoriel explique comment récupérer le fichier de configuration (autoconf.json).